restauration d'une Jaguar type E, Carrosserie

La Carrosserie

C'est la partie la plus longue et difficile à mon sens. Je dois avouer que l'élimination de la peinture et du mastic est fastidieuse alors que la reconstruction de la caisse est extrêmement gratifiant. C'est assez délicat car il faut bien maitriser son matériel de soudure et être rigoureux sur l'assemblage des éléments de carrosserie.
Mais quelle satisfaction de voir la voiture se remonter petit à petit après avoir passé des heures à découper les tôles rouillées.
Le chassis de la Jaguar type E a la particularité d'être composé d'un chassis coque et d'un chassis tubulaire fixé sur le tablier avant. Ce dernier porte le moteur et le train avant et c'est une pièce maitresse de la voiture.
J'ai divisé le travail sur la carrosserie en plusieurs pages pour faciliter la lecture :

La rotissoire et le décapage

Construction du support pour tenir la caisse dans plusieurs positions. Ensuite découpage des panneaux à changer et décapage de la peinture et autres mastics jusqu'à ce que le métal soit apparent.
cliquez sur la photo pour vous rendre sur cette page: la caisse sur la rotissoire

La remise en état de la caisse 1ère partie

C'est la grosse partie du boulot, identifier les parties à enlever, tronçonner, puis boucher tous les trous et remplacer les panneaux manquants.
cliquez sur la photo pour vous rendre sur cette page: Caisse découpée

La remise en état de la caisse 2ème partie

Pose des bas de caisse, soudage des ailes arrières et ajustage des portières
cliquez sur la photo pour vous rendre sur cette page: Bas de caisse

La remise en état du capot et de la tour Eiffel

Le capot n'a pas l'air déformé, par contre l'intérieur est recouvert de "blaxon" ce qui n'est pas le cas à l'origine. Cela peut cacher pas mal de dégats, ... Le chassis tubulaire avant appellé tour Eiffel a été en grande partie changé.
cliquez sur la photo pour vous rendre sur cette page: tour Eiffel

retour CARROSSERIE