restauration d'une Jaguar type E, Rotissoire

Construction de la rotissoire

Il est toujours possible de travailler sur la caisse posée sur chandelle ou sur des pneus si on veut la retourner. La caisse nue n'est pas très lourde et si il n'y a pas trop de travail de carrosserie cela est possible. Cette option ne me semblait pas très pratique et la construction du support n'est pas très compliquée.
Je me suis largement inspiré du site de Bill McKenna pour le modèle. Le principe est d'avoir deux trépieds distincts pour éviter les tubes qui traversent la voiture. Il sont constitués de 3 tubes carrés de 45 mm, d'environ 1m de longueur. Une plaque est soudée en bout de tube pour recevoir des roulettes. Les plaques sont directement percées et taraudées
tubes rotissoire Support avant Pieds rotissoire Rotissoire pied avant
Les tubes plus courts servent au support avant qui vient se prendre sur le tablier à l'endroit de la fixation de la tour Eiffel. Le porte à faux est important pour permettre le passage des bas de caisse lorsque la caisse tourne. La liaison entre le support et le pied se fait par emboitement de deux tubes ø 45mm et ø 50mm. Le tube est soudé sur un tube carré de 50mm qui coulisse sur les montants verticaux. Une simple vis ø 12mm permet de tenir l'ensemble à la hauteur voulue. Pour maintenir le tout en rotation j'ai soudé une plaque de 5 mm sur le tube puis j'ai taraudé pour mettre une vis de pression. A l'usage, ces vis sont tout juste suffisantes; d'un autre coté cela permet de faire touner la caisse dans la position exactement voulue. Ensuite j'utilise des sangles pour éviter tout mouvement si besoin est.
Le support arrière est fixé sur les trous de la plaque d'immatriculation. Il y a une contre plaque derrière que l'on ne voit pas sur les photos. J'ai aussi ajouté un renfort en bas du support car le montant vertical avait tendance à plier légèrement. Une barre est vissée entrer les deux trépieds pour que l'ensemble se déplace d'un seul tenant. Il faut penser que seules les vis de pression sur les tubes évitent aux supports de se deboiter. Elles sont insuffisantes si les efforts sont importants.
Pivot rotissoire Support arrière Rotissoire Rotissoire
Plus tard, j'ai complété le montage lorsque il a fallu découper le coffre et souder le plancher avec la tour eiffel en place. j'ai donc fabriqué d'autres supports. A l'avant je me suis repris sur le tablier et le support supérieur de la boite de vitesse. A l'arrière le montage est un peu bizare car le me suis repris à l'intérieur du coffre.
Pivot rotissoire Pivot rotissoire Pivot rotissoire la caisse sur la rotissoire
Et voilà on est prêt pour la suite: le décapage de la caisse et les surprises ...

Le décapage à blanc de la caisse

Le décapage complet et la mise à nue de la tôle est indispensable à toute bonne restauration. C'est la seule façon de se rendre compte de l'état exact de la carrosserie.
Le sablage semble le plus rapide et le plus efficace, mais cette technique a quelques inconvénients.
Si on souhaite le faire soi même, il faut disposer du matériel adapté: un compresseur de grand débit, grand volume (400 l/min, cuve 200 l), une sableuse et l'espace suffisant à plusieurs mètres de toute habitation voire une cabine de sablage (le sable s'insinue partout).
Si on souhaite le faire faire, il faut trouver un professionnel spécialisé dans le sablage des carrosseries. Le sableur risque d'utiliser une pression élevée pour aller vite et vous risquez de vous retrouver avec une carrosserie pleine de creux et de bosses. Si la voiture a été grassement repeinte,ce qui était mon cas, le sable rebondi il est pratiquement impossible d'enlever la peinture sans une pression très élevée et les champs de bosse qui vont avec.
L'anti gravillon devra être préalablement enlevé à chaud et il faudra brosser la tôle après le sablage pour la débarrasser des grains de sable qui s'y sont incrustés
j'ai finalement opté pour la bonne vielle technique de l'huile de coude. On commence avec la lampe à souder et la spatule, l'exemple montre une première passe pour enlever l'antigravillon sous la caisse.
Lampe à souder et spatule Sous la caisse Sous la caisse Polyester bas la caisse Sous la caisse
Noter que l'antirouille d'origine (rouge légèrement visible sur les photos) ne part avec cette technique. La lampe à souder permet d'éliminer le polyester, voir la photos du bas caisse ci dessus.
Un conseil, portez un masque, je doute que les résidus de combustion soient très bon pour la santé.
Et c'est là que l'on commence à découvrir des horreurs !
plancher coffre, passage aile coffre, plaque coffre, plaque rotissoire
Un choc sur le bas de caisse a été masqué par une tole fixée par des rivets puis mastiqué. Les deux bas de caisse seront à changer. La même technique, si on peut dire, a été utilisée pour masquer les trous sur le fond de coffre, à la jonction avec le support de plaque et aux passages d'aile.
Après la spatule et la lampe à souder, j'utilise la meuleuse d'angle et plusieurs types d'outil:
Meuleuse d'angle Portière Pistolet de sablage compresseur
La brosse avec fils d'acier inox est très efficace, elle n'attaque pas directement la tôle et permet d'accéder dans une certaine mesure aux endroits difficiles. Par contre l'étain de remplissage n'y survit pas ainsi que les extrêmités des toles si elle sont prises de travers. Le disque de décapage en mousse rigide, cher, fragile et pas toujours facile à trouver. Voir chez polirmalin. Par contre très rapide pour les grandes surfaces planes ou convexes sans aucun risque pour la tôle: ailes, portière (voir ci dessus après quelques minutes) Le disque à lamelles radiales tel que présenté sur la photo est peu agressif et permet de travailler les arrondis intérieurs. Les disques plats multilamelle pour meuler les soudures sont à utiliser avec parcimonie car ils sont agressifs avec la tôle. Quand les endroits sont difficiles d'accès ou pour les petites pièces, j'utilise un petit pistolet de sablage. Voir chez Matthys. Malgrés sa petite taille il faut un compresseur de gros débit pour l'alimenter, le mien est un bi cylindre de 3 CV débit aspiré 350 l/min avec une cuve de 200 l. Il me sert aussi pour la peinture. Je ne conseille pas les pistolets de sablage à aspiration qui supportent très mal l'humidité.

Après un premier décapage rapide, il faut se poser la question des parties à conserver et des panneaux à changer qu'il est inutile de décaper. Ce choix dépend de la facilité de remise en état du panneau, de ses capacités personnelles et du prix.
Toutes les pièces de carrosserie sont disponibles et, suivant le fournisseur peuvent demander plus ou moins d'ajustage. Je vous conseille Martin Robey. Vous pouvez avoir certains ensembles déjà assemblés.
J'ai fait le choix de changer le plancher complet, les bas de caisse, le fond de coffre ainsi que les portières complètes. Pour les portières seul le voile peut être changé, cela demande toutefois une excellente maitrise des techniques de carrosserie que je ne possède pas. Si le travail doit être donné à un professionnel, c'est encore plus cher. De plus la structure elle même était attaquée par la rouille. Le site de Martin Robey donne d'excellents conseils à ce sujet.
Pour les ailes arrières il se vend des pièces de réparation. Il faut ajouter à tout cela un certain nombre de cloisons et renforts divers.
renfort de bas de caisse Plancher, fixation des barres de poussée Aile arriere Caisson de portière Découpe fond de coffre
Je conseille de faire l'acquisition des pièces à changer avant de les découper pour s'assurer de couper au bon endroit. Pour le découpage grossier, j'utilise la meuleuse d'angle et un disque à tronçonner. J'ai d'abord enlevé les bas de caisse puis le fond de coffre.
Avant d'enlever le plancher il faut maintenir la caisse en position. Le pavillon et le tunnel de transmission n'assurent pas seuls une rigidité suffisante. J'ai fixé une barre de chaque coté entre l'articulation et la serrure de portière. J'ai repéré la position du plancher à l'aide de gabarits entre les fixations des barres de poussée et les fixations du pont arrière.
bas de caisse rigidificateur rigidificateur gabarit plancher decoupe du plancher
Et voilà, ça fait déjà moins de tôle à décaper. Il faut ensuite enlever plus finement le reste des tôles par dépointage. Cela se fait à l'aide d'un foret à dépointer, ø 6 mm ou ø 8mm. N'utiliser que des forets de très bonne qualité, c'est plus cher mais vous allez galérer avec du matériel d'entrée de gamme. Ces forets necéssitent un affutage fréquent. Je conseille de repérer les points à dessouder en les marquant au pointeau, la pointe du foret s'y stabilisera, de bien lubrifier et de ne pas tourner trop vite. La tole se détache ensuite à l'aide d'un burin. Dans certain cas, si la tole de support est assez rigide il est possible de dégrapher les points à la tenaille.
forets à depointer depointage plancher depointage bas de caisse depointage coffre
Une fois toutes les tôles enlevées, on peut finir le décapage de ce qui reste de la caisse. Le plus long, c'est l'intérieur, c'est la peinture d'origine très dure et elle ne s'enlève pas à chaud. J'ai principalement utilisé la brosse a fil inox et le disque de ponçage. Dans certains recoins ou pour les traces de colle (joint de pare brise, ciel de toit, passage d'aile), j'applique au préalable un décapant à peinture voir chez Restom. Attention, ne pas utiliser les décapants type peinture sur bois qui peuvent contenir des acides dont les traces oxyderaient la tôle à long terme. La partie extérieure a été décapée à chaud assez rapidement. J'ai terminé avec un disque à décaper puis à la ponceuse orbitale.
poncage intérieur poncage intérieur poncage extérieur porte arrière Trappe et charnière hayon Ferose
Au fur et à mesure du ponçage, il faut protéger la tôle à l'aide d'un primaire phosphatant, sinon elle rouille très rapidement. Ces produits n'ont généralement pas besoin d'être enlevés avant soudage et forment une bonne protection avant apprêt. Certaines parties de la carrosserie ne sont pas accessibles au ponçage: intérieur des ailes arrières, des montants latéraux et tablier avant. Dans ce cas il faut appliquer un inhibiteur de corrosion du type Ferose, au pinceau ou par projection. le produit forme une couche noire en présence de rouille (voir photos au dessus) et il est théoriquement soudable, mais il vaut mieux éviter car il rend la soudure très difficile. Nous verrons plus loin qu'il y d'autres produits de protection avant soudure.
La caisse est montée sur le support intérieure de la rotissoire pour découper et dépointer ce qui reste du support de plaque d'immatriculation et des renforts de coffre. J'ai conservé la partie arrière de la caisse même si la tôle est un peu rouillée en surface. Cela m'a semblé préfarable au remplacement même partiel.
Sans le coffre Support de coffre Fond de coffre Fond de coffre Fond de coffre

Nous voilà prêts à remettre la carrosserie en état.

retour LA ROTISSOIRE , LE DECAPAGE